Aujourd’hui, on fait fort !

Aujourd’hui, je vais vous faire visiter le fort d’Águilas. Le fort San Juan de las Águilas a été bâti au 18e siècle. A l’époque, la ville d’Águilas n’existait pas encore : il n’y avait que le fort !

Le fort est perché sur les hauteurs de la ville et a vue sur la mer :


La première chose que j’ai vu en arrivant, c’est ce panneau :

Il explique la signification du blason de la forteresse.

Je suis entré dans le fort par cet escalier :

Je suis arrivé dans la cour intérieure dans laquelle se trouve le puits :
Remarquez-vous les drôles de tuyaux en haut des murs ? Ils servaient à récupérer l’eau de pluie qui tombait sur le toit-terrasse. L’eau coulait dans les tuyaux et atterrissait dans le puits central. Les portes que vous voyez donnent chacune sur une salle aujourd’hui transformée en musée :

Ici, une maquette d’Águilas.

Et là, les cailloux et la composition du sol des environs de la ville.

Y aquí, un petit jeu sur la faune et la flore d’Águilas.

Une vitrine exposant des répliques d’objets archéologiques découverts à Águilas.

Là, une réplique de la cuisine des soldats à l’époque.

Et une autre vitrine avec des objets de l’époque : une lampe à huile, une tête de pipe, une tête de Gorgone et un pot.

Voici les quatre fondateurs d’Águilas :

Ensuite, on passe au sous-sol pour y découvrir la rude vie des soldats.

Ici, un pistolet avec la réserve de poudre.

24 heures dans la vie d’un soldat : beaucoup d’heures de garde et d’attente (ils devaient bien s’ennuyer !)

Et le bureau du commandant :

Ensuite, je suis monté sur le toit-terrasse : il y avait des canons !

Et des goélands…!

Pour voir ces goélands, j’étais tout en haut du fort. Puis, je suis descendu par ces escaliers pour visiter l’autre extrémité du fort :

C’est là-bas qu’ils stockaient la réserve de poudre : loin des dortoirs !

Et voilà, nous avons tout visité !

Au fait, vous n’avez pas répondu à l’énigme de mon article précédent. Allez, un petit effort !

… à bientôt pour de nouvelles aventures du petit singe le plus sympathique du monde

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laissez-moi une petite banane :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s